Lenguas y culturas - Langues et cultures - Languages and Cultures


DERNIERES MESURES 2019 - LAST MEASUREMENTS 2019 - ÚLTIMAS MEDIDAS 2019

Comparaison  données UIT 2015 - 2016 - 2017    Voir fichier de résultats

La première mesure en 2017 a été réalisée avec les pourcentages de personnes connectées à l'Internet par pays fournis par l'UIT.
Deux autres mesures ont maintenant été réalisées avec les données UIT de 2016 et 2017 (fournies en 2019)

Notes méthodologiques :
1- Seules les données UIT de connectivité ont été actualisées  en 2016 et 2017
2- Une comparaison complète demanderait la mise à jour des données démo-linguistiques ET des différents micro-indictaurs de présence de langues et pays
3- Cependant les données mises à jour sont celles de majeur impact dans le modèle et offrent une indication crédible des tendances
4- Il faut bien comprendre que les pourcentages de hausse ou de baisse ne sont pas absolus mais relatifs au reste des langues

SYNTHÈSE DES RÉSULTATS   
    En ce qui concern les langues les plus puissantes, les évolutions sont lentes même si il y a un clair différentiel entre
    des langues qui progressent très fortement : hindi et malais
    des langues qui progressent  fortement : coréen, ourdou, arabe et portugais
    des langues qui continuent leur progression stable ; espagnol et polonais
    des langues en déclin stable : japonais, russe et chinois
    des langues en fort déclin : allemand, français, italien et dans une moindre mesure anglais.
    A noter que l'arabe passe devant le japonais et l'ourdou passe devant le polonais et le coréen
   
    Les meilleures progressions concernent des langues africaines et asiatiques
    Puis apparaissent en progression forte kabyle,  arabe, turc et arménien
    Quelques langues d'Europe suivent comme le roumain, l'ukrainien, le portugais, l'albanais et l'espagnol dans le milieu du classement en progression stable
    Le polonais este la dernière langue en progression faible et le retournement se produit avec en premier lieu en baisse faible russe et chinois, suivis par hébreu et suédois
    La plus part des langues occidentales  montrent logiquement un déclin relatif comme conséquence de la saturation des connexions (taux auture de 90% de personnes connectées_)
    L'anglais continue un déclin stable et le français encore plus, signe que l'Afrique francophone est lente dans sa lutte contre la fracture numérique.
    En fin de classement, fort déclin de langues locales de pays d'Asie ou d'Afrique (souvent francophone) qui restent bloqués dans la fracture numérique

Compararing with ITU data 2015 - 2016 - 2017    See result file

Methodological notes :
1 - Only the ITU data has been updated in 2016 and 2017
2- A full comparison would require the update of demo-linguistic data AND of the various micro-indicators of presence of languages or countries
3- However the updated data are the one of major impacgt inside the model and therefore offer a credible indication of trends
4- It is important to understand that percentages of increase or decrease are not absolutes but relatives to the rest of languages


SYNTHESIS OF RESULTS   
    As far as the most powerful languages ​​are concerned, developments are slow even though there is a clear differential between
    languages ​​that are progressing very strongly: Hindi and Malay
    languages ​​that progress strongly: Korean, Urdu, Arabic and Portuguese
    languages ​​that continue their steady progression; Spanish and Polish
    languages ​​in steady decline: Japanese, Russian and Chinese
    languages ​​in strong decline: German, French, Italian and to a lesser extent English.
    Note that Arabic passes in front of Japanese and Urdu passes Polish and Korean
   
    In the best progressions appear African and Asian languages
    Then appear  Kabyle, Arabic, Turkish and Armenian in strong progression
    Some European languages ​​follow like Romanian, Ukrainian, Portuguese, Albanian and Spanish in the middle of the ranking in stable progression
    The Polish is the last language in weak progression and the reversal occurs with first low decline of Russian and Chinese, followed by Hebrew and Swedish
    Most western languages ​​logically show a relative decline as a consequence of the saturation of connections (90% of people connected)
    English continues a steady decline and French even more, a sign that Francophone Africa is slow in its fight against the digital divide.
    At the end of the ranking, a strong decline of local languages ​​from Asian or African countries (often French-speaking) that remain stuck in the digital divide